Les musiciens du trio

Denis Ruelland


Chanteur et guitariste du trio, il a initialement déchiffré et transcrit l'intégralité du répertoire de Brassens à partir des interprétations magistrales de Maxime Le Forestier. Il a ainsi rassemblé un répertoire de près de 180 chansons, dont certaines sont peu connues et tout aussi magnifiques. En 2017, il décide de faire évoluer et d'enrichir ses interprétations en s'accompagnant d'un guitariste choriste et d'un contrebassiste au sein du trio « le Bon Maître nous le pardonne ». Cette  formation permet de revisiter ce répertoire avec des arrangements inédits aux sonorités jazz, swing, country, blues... qui ont pour vocation à mettre en valeur la richesse musicale des chansons du Bon Maître, à perpétuer l'évidence que le génie de Brassens se trouve autant dans les structures harmoniques et les mélodies de ses compositions  que dans leurs textes.

René Jacquot dit "Jaco" 


Guitariste éclectique, ses influences vont du blues psychédélique au lyrisme manouche, de Jimi Hendrix à Jeff Beck, en passant par Charlie Christian ou encore Django Reinhardt. Elles convergent également d'horizons variés tels que le rock, le jazz, le funk, l'électro, le latino ou la world music pour la composition. Cette connaissance d'univers musicaux aussi différents lui permet de communiquer un large registre émotionnel. Son jeu varié et évolutif explore ainsi à la fois la pompe manouche, le picking, les arpèges, les phrasés espiègles ou les solos endiablés tout en prenant soin de respecter le texte et la mélodie. Il apporte au trio des couleurs que Brassens aurait peut-être aimées. Sinon, que le Bon Maître nous le pardonne !

Olivier Ollin 


Passionné de musique depuis son adolescence, il commence par étudier la guitare. Il décide rapidement de pratiquer la basse en écoutant Jaco Pastorius et Stanley Clarke. Il participe alors aux ateliers Jazz de Perpignan, prend des cours au CNCM de Nancy, au conservatoire de Cannes ainsi qu'au JAM de Montpellier. Bassiste et contrebassiste aux influences multiples, il affectionne des styles variés, des musiques traditionnelles aux musiques populaires du monde. De nombreuses expériences de groupes ponctuent son parcours musical, et bien-sûr "Le Bon Maître nous le pardonne" en hommage à Brassens.

© Le Bon Maître nous le pardonne - Swing Brassens

  • YouTube - White Circle
  • Facebook - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now